JEAN-JACQUES LEMÊTRE / RAPHAËLLE SAUDINOS – Acteurs, actrices : jouer avec la musique

 

Dirigé par Jean-Jacques Lemêtre et Raphaëlle Saudinos

Du 05/11/2018 au 16/11/2018 

Horaires : lundi – mardi – mercredi de 11h à 18h, jeudi – vendredi de 12h à 19h, avec une pause d’une heure.

Coût pédagogique : 600 € individuel  / 1200€ organisme

 

 

Vous êtes acteur(ice), performeur(se), danseur(se), chanteur(se), ou encore vous êtes amené à soutenir une parole ou à évoluer publiquement,
alors saisissez cette opportunité de vous exercer deux semaines à Arta, auprès de deux personnalités d’expérience du spectacle vivant, rarement disponibles :

 – Avec Jean-Jacques Lemêtre, musicien, compositeur, homme-orchestre, collaborateur depuis toujours d’Ariane Mnouchkine, « second poumon » du Théâtre du Soleil, vous travaillerez rôles, présences et actions scéniques de manière rythmique, prosodique, bref musicale en abordant un large éventail de textes de Léo Ferré, Alain Bashung, Serge Gainsbourg, Brigitte Fontaine, Bono, Bob Dylan, Roger Waters, Lou Reed, Arnold Schönberg, Alan Berg, George Enesco…
– Avec Raphaëlle Saudinos, artiste-pédagogue remarquable, qui appréhende l’organicité et l’expression du corps scénique dans sa totalité, vous développerez et explorerez les ressources et de la voix en mouvement.
Ces potentialités font bien souvent défaut sur les scènes actuelles, c’est pourquoi nous avons conçu ce stage. Profitez-en !
Les inscriptions sont ouvertes. Il est possible de demander une prise en charge Afdas mais il ne faut pas tarder.

 

Profil professionnel des stagiaires :

acteurs, danseurs, chanteurs, musiciens, performeurs

Prérequis et expérience professionnelle des stagiaires :

Artistes ayant eu des expériences professionnelles dans leur domaine.
Les sélections des participants seront faites selon les critères suivants : sur présentation d’une lettre de motivation et d’un dossier de présentation du parcours artistique du candidat, entretiens avec chaque postulant accompagnés de la présentation sur le plateau du studio d’un travail scénique de quelques minutes.

Objectif pédagogique :

Ce stage vise à élargir les compétences de tout artiste de la scène qui, dans son travail créatif veut chercher, découvrir et expérimenter ses potentialités rythmiques, mélodiques, harmoniques. Prenant appui sur son expérience de compositeur musical au Théâtre du Soleil, « second poumon de la création », Jean-Jacques Lemêtre interroge l’acte théâtral dans ses rapports à ce qui l’environne. Sa démarche appelle à un nouvel apprentissage de la rythmique du corps et de la métrique du langage.

En engageant sa marche, ses déplacements, son mouvement, ses ponctuations, son souffle, sa vitesse de parole, ses timbres, etc., chacune, chacun commencera par explorer son propre langage dans sa spécificité, non seulement à travers la voix mais à travers tout le corps.

La conception et l’approfondissement de la relation entre le rythme et la musique de théâtre passeront par des exercices collectifs et individuels qui conduiront à un processus d’élaboration musicale, moteur de dramaturgies reliant les questions empiriques qui se posent au cours du travail sur le plateau aux grandes interrogations concernant l’état du monde et ses évolutions.

Jean-Jacques Lemêtre incite ainsi à dépasser la technique, en faisant par exemple valoir l’analogie entre les problèmes de dissociation et la disharmonie de l’être humain. Destiné aux performeurs en scène, acteurs, danseurs, chanteurs ou musiciens, ce stage exigera ainsi de développer dynamique, agileté et profondeur.

Programme pédagogique :

Ce stage s’organisera en séries de travaux rassemblées par des thématiques à la fois distinctes et sans cesse croisées pour éviter le mécanisme, les automatismes, en étant dans la découverte et la surprise. Les propositions s’articuleront sur :

– le travail sur la respiration et le diaphragme
– la gestion de la peur, du stress et des angoisses en scène
– l’apprivoisement du temps, du tempo et du rythme
– la compréhension de la pulsation (isochrone) et de la pulsion

– le travail de la langue, de la métrique : « avec et sans état « ; de la musique de la parole ;
– le temps et/est la mesure du mouvement
– le travail sur le binaire et le ternaire & quinténaire
– les bases du « temps lisse » (occuper le temps sans le compter), et du temps « strié » (compter le temps pour l’occuper), ainsi que le temps « suspendu » (donnant un sentiment d’éternité)

– la coordination rythmique des gestes du corps : indépendance, interdépendance, & dépendance
– latéralisation et spatialisation
– les marches, les déplacements dans l’espace ;

– « l’entrée en scène » ; le jeu improvisé ;

– le travail théâtral de la présence corporelle et vocale : voir ce que l’on fait et se voir en train de le faire
– le travail choral et du chœur ; le parlé-chanté; le chanter ce que l’on vient de parler
– l’ écoute et analyse du parlé-chanté

Les matériaux de travail et d’exploration comprendront :

  • Textes et chansons de Léo Ferré, Alain Bashung, Serge Gainsbourg, Brigitte Fontaine, Bono du groupe U2, Bob Dylan, Roger Waters du Pink Floyd, Lou Reed
  • Ecoute et analyse du Sprechgesang : Pierrot Lunaire d’Arnold Schönberg, Wozzeck d’Alan Berg, Œdipe de George Enesco

Une « courbe » se construira ainsi, depuis la simplicité des premiers exercices du corps, jusqu’à la complexité du jeu au plateau. Les exercices seront individuels ou collectifs. On travaillera sans instrument de musique, si ce n’est une simple percussion. Tout le « corps-esprit » de l’acteur sera sollicité pour lâcher prise, et apprivoiser une rigueur et une conscience rythmique qui permettent de donner à la fois plus de densité et plus de liberté au jeu, à la parole, au rapport à l’espace, et un vrai rapport au silence.

 

Lundi 12 novembre à 16h30 : présentation du livre Jouer avec la musique. Jean-Jacques Lemêtre et le Théâtre du Soleil de Pierre Longuenesse. (VIDÉO)


 

JJ Lemêtre

JEAN-JACQUES LEMÊTRE

Figure emblématique du Théâtre du Soleil, dont il a signé toutes les créations musicales depuis plus de trente ans, Jean-Jacques Lemêtre est musicien, compositeur, luthier, créateur et collecteur de 2800 instruments de toutes époques qu’il a dénichés dans tous les recoins du monde, et dont il joue après les avoir souvent « bricolés » à sa façon. Il a également œuvré pour le cirque, le cabaret, le cinéma, la télévision, la danse.

 

Après avoir été le premier à diriger en France les œuvres de Moondog, Jean-Jacques Lemêtre crée le 5 novembre 2012 à Montréal une œuvre hors-normes intitulée Babel. Depuis le milieu des années 1990, l’artiste n’a cessé d’enregistrer des voix humaines parlées, parmi plus de 1800 langues et dialectes, collectées lors de conversations qu’il a initiées avec la complicité de traducteurs partout sur la planète, auprès d’hommes, femmes et enfants. A partir de ses assemblages sonores, il a composé son opéra, remplaçant par des voix parlées les instruments de l’orchestre. Babel est aussi une expérience visuelle, (avec la collaboration de la marionnettiste et artiste visuelle Marcelle Hudon), et… culinaire, puisque la réalisation de ce grand poème symphonique a été accompagné de dégustations pour qu’odeurs et saveurs soient également mises en éveil.

Avec Jean-Jacques Lemêtre, la composition musicale trouve toute sa place dans l’élaboration dramaturgique d’un spectacle. Il rappelle qu’aux origines du théâtre, il y a la musique. Pour lui, dans l’apprentissage des arts, le théâtre, la danse et la musique ne doivent plus être séparés. C’est une véritable symbiose entre musicien, metteur en scène et performeurs en scène (acteur ou danseur) qu’il faut parvenir à créer.

Dans cette relation complice, en direct, on ne devrait pouvoir déceler qui mène, qui est mené : dépassant l’illustration ou le soutien, le musicien (ou le compositeur) de théâtre évite les « tempi obligés », ne se cale pas dans un carcan avec les barres de mesures, mais suit, impulse, participe à l’action en cherchant la musique des corps. Celle-ci doit rester toujours en mouvement  puisque chaque jour ou soir est différent pour le comédien (ou le danseur). Et comme leur corps est un clavier musical, il lui faut être son « tapis volant », c’est-à-dire sa fondamentale, sa matrice, à l’affût du « son minimal » que le corps en scène produit quand il commence à jouer.

 

R. Saudinos

RAPHAËLLE SAUDINOS

Formée à l’Académie Théâtrale Pierre Debauche et au Rose Bruford College of Speech and Drama à Londres, elle partage ses activités d’auteure, metteuse en scène, comédienne et chanteuse entre différents lieux et la compagnie Cinquième Saison Productions dont elle assure la direction artistique depuis 2011.

Particulièrement attentive au travail sur le « matériau » sonore du langage, au lien centre/ souffle /corps /voix, à la

recherche du point d’équilibre détente/concentration/ disponibilité/création, elle pratique et transmet un travail approfondi sur la respiration, la posture, l’engagement physique, le lâcher-prise…et le plaisir !

Elle recherche le lien ténu entre le « centre » invisible et fondateur et de ce qui est perçu par le spectateur : qu’est ce qui est l’essentiel commun à tous les humains en scène ? qu’est ce qui préexiste à la « discipline » pratiquée (chant, danse, jeu, musique) ? qu’est-ce qu’« être » en scène ?

Elle essaye de tenir cette note commune dans ses diverses activités : comédienne-chanteuse, elle a travaillé avec Robert Angebaud, Alan Boone, Nadine Darmon et Pierre Debauche au Théâtre du Jour, dont elle a participé à la création au sein de la Compagnie Pierre Debauche .

Ainsi que dans différents théâtre (Comédie Française, Théâtre de Chaillot, Théâtre 14) avec Daniel Mesguich, Alexander Lang, Véronique Vella, Anne Delbée…

Elle est aussi lectrice à la Maison de la Poésie, au Centre Georges Pompidou, à l’Institut du Monde Arabe, au Théâtre du Lucernaire

Elle est auteure-interprète de quatre spectacles musicaux : Paroles d’Alzheimer, Une Carmen, Sur le fil, Vieillir c’est vivre ! et travaille sur le prochain : Salutation au soleil, création en septembre 2018, tous mis en musique par Jean-Louis Cortès.

Elle a enregistré l’album Une Carmen et prépare un album de chansons originales, Alcôves.

Elle a été assistante à la mise en scène sur Le Roi Lear, m.e.s P.Debauche, et collaboratrice artistique sur Cabaret érotique, Le Loup, Le Cerf et le Chien m.e.s V.Vella, s au Studio Théâtre de la Comédie Française. Elle est metteuse en scène pour la Troupe du Dragon : L’assemblée des femmes, juin 2017, Parlez-moi d’amour, janvier 2018, Le bourgeois gentilhomme, juillet 2018.

Elle est professeur d’art dramatique et a enseigné au Cours Florent, à l’Ecole du Théâtre des Variétés et au Cours Mesguich.