« CAXAMBU » BANTU

Chant, Danse et Tambour : entre l’ancestralité et la contemporanéité

 

06 février 2018 à 19h30

Entrée libre sur réservations au 01.43.98.20.61 ou sur arta@artacartoucherie.com

Conférence animée par Sara Passabon Amorim
Artiste performeuse invitée : Rosi Andrade
(Association FemmesEnScène)
Musicien invité : Paulo Madureira

 

 

Le « Caxambu », aussi appelée « Jongo », est une performance afro-brésilienne qui s’est développée à partir des traditions et des mémoires africaines, de la période de l’esclavage et pratiquée par les peuples noirs qui ont combattu et résisté dans communautés traditionnelles (quilombolas) au sud-est du Brésil.

À l’occasion de cette soirée, la chercheuse Sara Passabon Amorim présentera cette pratique culturelle à partir de son analyse de trois groupes de « Caxambu » de la région de l’Espírito Santo au Brésil. Sara établit une relation entre ce type de performance et les danses ethniques de Mozambique, où elle a effectué une partie de sa recherche doctorale, pour réaffirmer la connexion du « Caxambu » avec les peuples Bantu.

Des projections vidéo et une performance seront proposées au cours de cette soirée. Dans une approche mêlant jeu d’improvisation et divertissement, le public sera invité à découvrir et interagir avec le « Caxambu », à travers la danse, le chant et le tambour.

Et pour clore cette soirée le public sera invité à goûter le « Caldinho de Feijão » lié aux traditions afro-brésiliennes.

 


 

 

Sara Passabon Amorim :

Chercheuse, metteuse en scène, actrice et professeur. Sara Passabon Amorim a écrit une thèse de doctorat en études des performances afro-brésiliennes dans le cadre du programme d’études supérieures en Arts de la Scène à l’Université UNIRIO. Elle est psychodramatiste de la Fédération brésilienne de Psychodrame (FEBRAP) lié au « Núcleo de Estudos da Performance Afro-Ameríndia » (NEPAA/UNIRIO) et au « Grupo de Estudos da Performance e Antropologia do Teatro » (GEPAT/UFES).

Elle fait également partie de l’« Associação de Pesquisadores de Artes Cênicas » (ABRACE). Sa publication principale est l’ouvrage intitulé « A performance Bantu do Caxambu: Entre a Ancestralidade e a Contemporaneidade », une analyse de la performance des groupes de Caxambu de Cachoeiro de Itapemirim, Espírito Santo (Brésil). Elle se consacre à la recherche sur les études de la performance et de l’ethnoécologie dans une approche multidisciplinaire.