Atelier “Enracinement” : explorer l'être et élargir la conscience du corps

Du 23 au 27 novembre 2020

Stage dirigé par Omid (Seyed Habib Hashemi)

L’expérience du Collectif Rekhneh

Enracinement est une méthode inspirée de pratiques anciennes de l’Inde “Vipassana”, des workshops “Cleaning the House” de Marina Abramovic et de la technique “ATB” (Awareness Through the Body).

Enracinement est un moyen d’explorer l’être et d’élargir la conscience. L’écoute des sensations, le langage du corps, facilite le contact et l’exploration des différentes parties de notre être.
Enracinement offre une grande variété d’outils et d’opportunités pour se découvrir soi-même. Chaque personne peut trouver sa propre voie dans la découverte de soi, dans l’ouverture des portes qui mènent à la richesse intérieure.
Elle fournit une réinitialisation pour le corps et donne un ensemble d’outils pour gérer les défis de l’esprit. Cet atelier remet en question les limites physiques et mentales du corps, le forçant à réagir et à se reconnecter à son environnement. Cette formation pour le corps est une méthode vers une conscience accrue et une compréhension approfondie de soi.
L’atelier vise à favoriser une collectivité sensible grâce à une pratique sensorielle et perceptive de groupe qui passe par la réduction de stimulants du corps tels que la nourriture, la musique, la mise entre parenthèses de l’activité mentale résultant par exemple de la lecture d’un livre ou de la discussion avec quelqu’un, etc., pour se donner du temps à l’attention de nos capacités profondes, s’accorder l’expérience de laisser surgir des émotions inconnues, laissant venir à la surface des sensations enfouies…. 
Par ses conditions et sa rigueur, le groupe génère des échanges énergétiques par simple contact humain. Les participants seront conduits à travers une série d’exercices de longue durée pour améliorer la concentration individuelle, l’endurance et la concentration. Lorsque nous avons la possibilité d’être dans la nature, loin des distractions et de participer à cette série d’exercices et d’activités de longue durée, cela améliore notre concentration, notre volonté et notre capacité à générer de nouvelles idées. Ce type de préparation est décrit par Abramovic comme une réinitialisation interne complète, essentielle non seulement pour les interprètes, à l’approche de leur travail, mais aussi pour les autres praticiens de toutes les disciplines.

Les conditions

La durée du stage : 5 jours, soit 79 heures.
Arrivée sur place le premier jour de session, le lundi à 11h, pour un séjour sans interruption de jour comme de nuit jusqu’au départ du site le dernier jour de session, le vendredi à 18h. Pendant les cinq jours de stage, nous ne mangerons que des fruits et des fruits secs. Au cours de l’atelier, les participants seront invités à s’abstenir de parler pour amener le corps et l’esprit à un état calme et silencieux. La concentration sera exigée pendant toute la durée du workshop. La consigne de chaque exercice sera donnée au fur et à mesure, au moment de le mener. Il sera très important de boire chacun(e) 2 à 3 litres de liquide par jour. Chaque participant(e) doit amener : un sac à couchage, une paire de chaussures de randonnée, une tenue de travail, une lampe torche.

Le lieu

Le lieu du workshop est important. Il doit être le plus proche possible d’une source d’énergie naturelle (rivière, forêt, montagnes, mer, volcan, etc.), et permettre l’isolement nécessaire à la concentration du travail. L’environnement boisé de la Cartoucherie permettra de tendre vers telle approche.

Les intentions

Un des défis actuels pour les acteurs(ices) en occident, est de travailler avec la rigueur, dans le silence complet et sur une longue durée. Pour comprendre et travailler avec les pratiques spectaculaires orientales et leurs techniques, les artistes pourraient tirer profit de la pratique d’une certaine vie communale et chamanique, en comprenant ce que veut dire « Yoga » selon Sri Aurobindo et la communication avec la « conscience divine » en nous…

Cette méthode nous donne l’opportunité de mettre en pratique ce que nous entendons souvent avec le Yoga, mais dont notre corps n’en a pas toujours la perception, du moins dans ses potentialités d’application pratique. La méthode « Enracinement » propose de cheminer à travers notre corps, pour explorer les liens entre notre « corps physique », notre « corps subtil », à travers les strates « vitale » et « spirituelle ». Cette invitation à expérimenter, devrait aider à mieux nous trouver sur scène et comprendre nos émotions, contrôler nos réactions, trouver nos habilités cachées, en donnant des clés essentielles pour explorer notre être dans ses différentes strates pour trouver, travailler et développer nos capacités inconnues.  


Vidéos


Omid (Seyed Habib Hashemi)

Né en 1986 à Téhéran, Omid (Seyed Habib Hashemi) a déménagé fréquemment en raison de sa situation familiale ; de 1989 à 1993 en Turquie, puis au Pakistan. En février 2006, il s’installa à Paris pour terminer ses études à l’Université Paris 8 (Vincennes, Saint-Denis), où il devint ensuite chargé de cours.

C’est en février 2009, à Paris, qu’Omid a rencontré Marina Abramovic. Il l’a ensuite accompagnée en juin 2009 à Manchester pour y suivre son travail, et l’année suivante à Madrid en septembre 2010. Marina Abramovic a accepté dès lors de devenir son professeur. Il a ainsi rencontré Robert Wilson, quand le metteur en scène américain mettait en scène The life and Death of Marina Abramovic (2010). Omid a collaboré avec Bob Wilson, d’abord comme stagiaire et puis en tant que photographe. Depuis le premier workshop qu’Omid s’est vu confier personnellement en 2012, Marina Abramovic suit son cheminement, en le conseillant.

En novembre 2013, il a organisé une journée de réflexion où il a commencé à travailler avec Jean-Jacques Lebel. C’est alors qu’il a rencontré également Arnaud Labelle-Rojoux avec qui il a commencé à travailler sur un projet mené en Iran avec son collectif Rekhneh. Collectif Rekhneh crée des expériences publiques et participatives en Iran et abrite La Méthode Abramovic, un projet continu réunissant les gens dans une expérience commune pour se connecter avec soi-même et les uns avec les autres.
Omid recherche un art visuel et plastique qui communique directement avec le public et où l’artiste utilise son corps comme «garant du réel». Il utilise différents supports pour cela : la Performance Art, la Photo-Performance, la Video-Art, l’Installation etc.

Omid s’est rendu en Inde en juin 2014 où il s’est installé dans la cité internationale d’Auroville, ville expérimentale située dans les forêts du sud de l’Inde, près de Pondichéry. Il a appris la technique de ATB (Awarness Through the Body), technique de yoga inspiré des enseignements de Sri Aurobindo, avec Aloka Marti. Ensuite Il a rencontré John Allen, artiste, inventeur et forestier australien avec qui il a commencé un nouveau processus d’apprentissage pour apprendre à vivre de manière autonome, en harmonie avec la nature.

Par suite de ce lien fort avec Johnny, il l’a accompagné en tant que documentariste dans un voyage expérimental sur un voilier, Nomade des mers, traversant les océans pour collecter des « Low-Tech » auprès d’inventeurs, ingénieux bricoleurs de technologies simples et économiques qui sont en harmonie avec la nature et qui concernent l’eau, l’énergie et la nourriture.

Invité par le Festival de Fadjr à Téhéran en décembre 2018, son atelier « Scénographie de l’espace en utilisant les matériaux recyclés » mené en avec John Allen et le collectif Rekhneh a donné lieu à une passerelle collaborative avec l’atelier d’acteurs dirigé par Jean-François Dusigne, qui a abouti sur un happening intitulé L’événement de midi. Ensemble, ils ont initié le projet de l’Ecole de l’Acteur Créateur, à vocation internationale, interculturelle et itinérante, accueillie par Hilaj Film Making and Cinematic Research School, et l’association Konesh, en partenariat avec ARTA, l’Université Paris 8, et le centre français de l’Institut International du Théâtre : la première session s’est tenue à Téhéran en septembre 2019.

En octobre 2019, il est retourné dans son village d’origine, dans les montagnes du nord d’Iran, pour y commencer un projet expérimental de « Village communautaire artistique », un espace pour partager la méthode d’Abramovic (en collaboration avec Marina Abramovic Institut), les enseignements de Johnny Allen et l’expérience de Nomade des mers, avec d’autre artistes.

Consulter son CV en ligne


Lettre d'information

Nous ne vous spammerons pas. Vous recevrez notre lettre d’information mensuelle au début de chaque mois.

Réservation et inscriptions

Pour plus d'informations, pour vous inscrire ou réserver un atelier, stage, événement, contactez-nous par téléphone au +33 (0)1 43 98 20 61 ou par e-mail.

Pour vous inscrire aux stages merci de nous adresser CV, lettre de motivation et photo.

Quel que soit votre statut, votre formation peut être prise en charge : se renseigner auprès de l'Afdas, de Pôle Emploi, de votre OPCA (pour les ayants droits) ou pour plus d'information contactez nous.