WU Hsing Kuo

Wu Hsing-kuo est entré à l’Académie nationale des Arts dramatiques Fu Hsing à l’âge de 11 ans. Il y étudia durant huit années et obtint des premiers rôles dans la troupe de l’école dès l’âge de 16 ans. Une fois diplômé de cette Académie, il s’inscrivit à l’université de la Culture chinoise, à Taipei. Il fut par la suite embauché par Lin Hwai-Min, le fondateur de Cloud Gate. Les voyages qu’il effectua avec la troupe à l’étranger, et les films, les spectacles qu’il y vit contribuèrent à former sa vision. En 1984, il commença à travailler sur l’ébauche d’un nouveau style d’opéra, qu’il situa dans un lointain passé afin de mêler des éléments culturels divers sans s’embarrasser des conventions. C’était le seul moyen, se disait-il, de ramener vers l’opéra un public plus jeune. Il prit une pièce du répertoire théâtral classique occidental, Macbeth de Shakespeare, comme point de départ et, avec quelques amis travailla à son adaptation. Après trois ans, ils présentèrent enfin Le Royaume du Désir qui fut joué dans 26 villes à travers le monde – au Royal National Theatre de Londres, au Palais des Papes d’Avignon, dans plusieurs villes du Japon, à l’Odin Theatret d’Holstebro au Danemark, ou encore au festival Spoleto de Charleston, aux Etats-Unis. Conforté par ce succès, Wu Hsing-kuo a continué dans la même veine avec War and Eternity (adapté de Hamlet) en 1990, Le Roi Lear en 2000 et La Tempête en 2004. Sans se limiter à Shakespeare, il s’est aussi inspiré de la tragédie grecque avec Médée d’Euripide en 1993 et L’ Orestie d’Eschyle en 1995. Il a également adapté des pièces classiques de l’opéra de Pékin (Les derniers jours de l’empereur Li Yu et La concubine cachée). Il a créé deux hip opéras, dont The play of Brother and Sister, en 2002.