Shime Shigeyama

[cml_media_alt id='2730']shimeshigeyama200[/cml_media_alt]Shime Shigeyama est né à Kyôto en 1947. En 1976, il crée l’association « Hanagata », qui non seulement contribue très activement à la culture du répertoire et à la redécouverte de pièces tombées dans l’oubli, mais poursuit son travail de création avec la mise au point de nouvelles pièces de kyôgen.
Ayant lui-même débuté à l’âge de quatre ans, il dirige également une école qui enseigne le kyôgen aux enfants.
En 1992, à l’âge de 45 ans, Shime Shigeyama a été nommé « important bien culturel vivant » il a reçu l’année suivante le prix de la ville de Tôkyo pour l’ensemble de ses travaux.
En 1995, il reprend le nom de son père et devient Shime de la 2e génération. Depuis le milieu des années 80, il poursuit dans le monde entier une activité très importante, notamment aux Etats-Unis où il séjourne régulièrement.
Il est invité en France en novembre 1997 par le Festival d’Automne à Paris, puis à ARTA, l’Association de Recherche des Traditions de l’Acteur, où il donne régulièrement des master-class pour acteurs professionnels.
Programmé notamment à la Maison de la culture du Japon à Paris, au TNP à Lyon, au Théâtre du Temps ou encore à l’Espace Pierre Cardin, Shime Shigeyama joue un rôle très important dans la diffusion du Kyôgen en Occident.
En 2005, accompagné de ses deux fils Motohiko et Ippei, Shime Shigeyama a présenté à la MCJP trois Kyôgen : une pièce du répertoire traditionnel, une pièce moderne inspirée d’une pièce du dramaturge contemporain Tadasu Iiizawa, et une création adaptée d’Ubu Roi d’Alfred Jarry.
En 2013 Shime, et toute la famille Shigeyama, a été invité à Paris dans le cadre du Festival de l’Imaginaire pour deux représentations de « Kyôgen Paroles folles » jouées au Théâtre du Soleil en juin 2013.
La famille Shigeyama est une lignée d’acteurs de kyôgen et elle est la plus illustre représentante de l’école Okura, l’une des deux grandes écoles existant aujourd’hui (l’autre étant Izumi).
Basée à Kyōto, le répertoire familial comporte bien sûr des kyôgen classiques mais également des créations contemporaines. La dynastie Shigeyama joue aussi bien au Japon que dans le reste du monde.

Le Kyogen fait partie de l’histoire de la famille Shigeyama depuis plus de 400 ans. Les Shigeyama sont des acteurs de Kyogen de l’école Okura. Ils sont originaires de la ville de Kyoto.
Loin de ne présenter à leur public que des pièces de Kyogen classiques, ils ont décidé d’élargir leur registre en y associant d’autres arts (poésie, etc.). Ils sont ainsi actifs dans de nombreux domaines liés au Kyogen, au Kabuki ou encore à l’Opéra que ce soit en tant qu’acteur ou que producteur.
La famille Shigeyama est reconnue au Japon pour l’excellence de ses représentations. Ils ont reçu de nombreuses récompenses de la ville de Kyoto mais aussi du gouvernement japonais.
C’est ainsi que Shigeyama Sensaku, considéré au Japon comme un Trésor National Vivant, a reçu des mains de l’Empereur le Bunka Kunsho Award, distinction qui récompense les plus grands acteurs culturels japonais. Shime Shigeyama, est quant à lui « Important Bien Culturel Vivant » depuis 1992, et a reçu l’année suivante le prix de la Ville de Tôkyô pour l’ensemble de ses travaux.
Les plus jeunes membres de la famille Shigeyama ont formé une troupe appelée Hanagata Kyogenkai. Avec notamment à leur tête Shigeyama Ippei. Ces jeunes acteurs ont pour but de promouvoir leur art en dehors des frontières japonaises. Shigeyama Ippei souhaite en effet « créer un lien via la culture » entre l’orient et l’occident.