Pei Yan Ling

Née en 1947, dans la province du Hebei, au nord de Pékin, Pei Yanling est issue d’une famille d’artistes du théâtre traditionnel. Enfant, elle accompagne ses parents lors de leurs tournées, traversant villes et campagnes en char à bœufs et assiste depuis les coulisses à toutes les représentations. Tout en étant ensuite corrigée par son père, elle apprend et mémorise ainsi toutes les pièces : mouvements, musique et chants. Cela lui permettra de remplacer avec succès, à l’âge de cinq ans, un acteur frappé d’une appendicite aiguë. Après s’être spécialisée dans les personnages masculins, notamment les guerriers combattants, ce qui est fort rare pour une femme, elle dirige une troupe. Grâce à elle, l’opéra de Hebei, qui finissait par tomber en désuétude, va acquérir une nouvellevitalité. En effet, Pei Yanling a su retrouver la pureté de son art en dépoussiérant la tradition. Car elle est convaincue que les artistes de théâtre traditionnel doivent continuer à être lettrés pour ne pas se laisser réduire à de simples amuseurs acrobates.