Cicely Berry

Cecily Berry est la grande dame du théâtre anglais. En Angleterre, aux Etats-Unis, elle a formé les plus grands acteurs (Sean Connery, Helen Mirren, Jeremy Irons, Jo et Ralf Feinnes, Emily Watson, Ann Brancoft, Kenneth Branagh…) En tant que préparatrice pour la voix et le texte, elle a fait travailler des personnalités telles Jessica Lange ou Anthony Hopkins. Elle a collaboré avec des metteurs en scène et réalisateurs tels Peter Brook, Bertollucci, Sam Mendes, Julie Taymore, Michael Attenborough et des auteurs tel Edward Bond.Ayant enseigné dans les pays anglo-saxons, en Russie, en Asie, Cicely Berry fait internationalement autorité dans le domaine de la préparation vocale pour acteurs. En 1946, Berry a été diplômée comme professeur de technique vocale, par la Central School of Speech and drama, de Londres, l’une des rares écoles dans le monde à développer une formation spécifique au métier de préparateur vocal pour le théâtre. En 1948, elle a commencé à enseigner à la Central School of Speech and drama et par la suite elle a donné des cours dans plusieurs institutions en Angleterre ainsi que dans de nombreux pays. De manière individuelle, elle a développé également avec les acteurs un travail suivi et adapté à la spécificité de leur voix. En 1969, Berry est devenue préparatrice vocale de la Royal Shakespeare Company. Dans cette compagnie elle a coopéré avec plusieurs metteurs en scène, parmi lesquels Peter Brook. Elle est jusqu’à ce jour Voice director de la Royal Shakespeare Company. Toutes ces années passées dans cette illustre compagnie lui ont permis de développer un remarquable travail de base sur le texte shakespearien ; cependant sa démarche est loin de se limiter à cet auteur, et son association intrinsèque du mouvement du corps et de la voix s’avère aussi très efficace sur les textes contemporains. Engagée socialement et politiquement, Berry a transmis également son savoir dans des milieux défavorisés. A plusieurs reprises elle a animé des ateliers dans des prisons en Angleterre et depuis les années 90 elle anime des mastersclass axées sur Shakespeare, dans un quartier défavorisé de Rio de Janeiro, dans un projet social d’enseignement du théâtre, qui a formé de nombreux acteurs professionnels. D’autres expériences marquent le parcours professionnel de Berry comme son travail de préparation vocale pour les acteurs de cinéma. Elle a par exemple été dialogue coach pour des films tels The Last Emperor et Stealing Beauty dirigés par Bernardo Bertolucci et aussi dans Titus, film de Julie Taymor. La méthode de travail de Cicely Berry a été systématisée et publiée. Ses ouvrages – Voice and the Actor ; Your Voice and How to Use It ; The Actor and the Text ; Text in Action et Word Play : A Textual Handbook for Directors and Actors – sont devenus des références dans le monde anglophone. Le rythme de la voix parlée est l’une des principales bases de sa recherche : le rythme fait partie du sens d’un texte car il a une signification qui va au-delà du sens des mots. Le rythme peut renforcer, compléter ou approfondir le sens des mots mais il peut aussi le contredire, en créant des effets d’ironie. Chaque auteur a un rythme intrinsèque à son écriture qui est intimement lié à son langage. Ainsi l’un des défis de l’enseignement de Berry est de mener les acteurs à se laisser emporter et guider par le rythme du texte. Cela se fait aussi à travers la maîtrise de la métrique de la phrase et de ses corrélations avec le sens des mots. Une autre particularité du travail de Cicely Berry est la relation entre la voix, le texte et le jeu, qui ne sont jamais travaillés séparément. De même, le sens, la forme et le son du texte sont toujours abordés ensemble. Ana Wegner