L’art du récit à travers le Pansori et le Jeu masqué

DEUX STAGES EN CONTINUITÉ
(Possibilité de suivre l’un ou l’autre stage ou de suivre les deux sessions dans leur continuité) :
1- JEU MASQUÉ : raconter des histoires et tenir plusieurs rôles.
dirigé par Lucia Bensasson et Jean-François Dusigne
du 5 au 9 octobre 2015
2 – PANSORI : Chanter, dire et faire la satire
dirigé par Lee Jaram, accompagnée de sa musicienne Lee Hayng-Ha
du 12 au 16 octobre 2015

Coût pédagogique : le stage de 30h : 250 € ( les deux stages 60h : 500 €)

Ces stages pratiques proposent aux acteurs, danseurs ou chanteurs de tendre une passerelle entre la Corée et l’Europe, entre traditions de jeu et modernité, pour s’initier aux techniques du Pansori, s’exercer à l’art de raconter en jouant, et créer…

Descriptif des stages :

En s’inspirant de l’actualité, en s’appuyant sur son vécu, chacun sera invité à porter en scène une histoire où se croisent différents personnages.
Seront travaillées les différentes manières de passer d’un personnage à l’autre, de prendre à partie le public, de jouer avec les spectateurs, de s’appuyer sur la musique ou le rythme, de passer de la parole au chant, de varier les gestes, les attitudes, les registres et les timbres.
Lee Jaram, artiste coréenne aux multiples facettes transmettra ses techniques d’interprétation des répertoires coréens et brechtiens. Dans ses spectacles en Corée et en France, elle est entourée de musiciens virtuoses et munie de son seul éventail, elle dit, joue, chante et danse le destin des protagonistes, déborde d’humour et de sensibilité en passant sans cesse du rire au tragique…
L’exemple de sa maîtrise du jeu et du récit, fondée sur les savoirs traditionnels revisités, rejoindra l’expérience de Lucia Bensasson et Jean-François Dusigne, mûrie notamment avec le Théâtre du Soleil puis à ARTA (tels les principes épiques du jeu masqué, avec ou sans masque).

Ensemble, nous construirons nos outils pour muscler l’imagination, trouver par le plaisir du dire et la liberté du chant tout l’esprit de moquerie dont il est besoin pour épingler avec jubilation les contradictions humaines, dénoncer les moindres travers du monde par autant de traits de poésie et d’humour…

Deux stages en continuité :

1- JEU MASQUÉ : raconter des histoires et tenir plusieurs rôles
2- PANSORI : Chanter, dire et faire la satire

Objectifs des stages Sacheon-ga

L’acquisition d’outils, la découverte et l’inspiration de techniques issues d’une culture étrangère, le double travail sur les répertoires et sur l’improvisation serviront d’éléments concrets pour une recherche expérimentale sur des enjeux contemporains.

L’exploration de thèmes communs offrira à chaque participant la possibilité de développer sa propre veine satirique, pour la réalisation d’un théâtre vivant qui concerne le public d’aujourd’hui, en étant susceptible d’ébranler ou de faire bouger les idées reçues.
En s’initiant aux techniques du récit joué et chanté, en prenant appui sur l’apprentissage de partitions textuelles et scéniques, en recourant à l’improvisation, il s’agira de composer des histoires en les « écrivant », en les « éprouvant » en scène.

Tout en laissant des plages d’imprévu, la structuration de séquences servira de base à des essais, où l’ensemble des participants réunis formera un « premier public ».
Avec ces essais, chacun pourra tester en toute confiance ce qui aura été préalablement fixé lors de séances en comités réduits, s’entraîner à naviguer entre le construit et l’improvisation, avec la nécessité de s’adapter aux réactions des spectateurs.

En fin de parcours, ces histoires conduiront à présentation publique et enregistrement filmé.