Avec Laurent Gaudé, les impulsions du texte

Stage dirigé par Laurent GAUDÉ et Jean-François DUSIGNE 

Du lundi 23 mai au vendredi 27 mai 2016

du lundi au mercredi – de 11h à 18h
du jeudi au vendredi – de 12h à 19h
Durée totale 30 heures

Prix individuel : 300 €  –  Prix organismes : 600 €

Laurent Gaudé, dramaturge et romancier (Prix Goncourt 2004), appelle à « explorer la pâte humaine dans toute sa complexité, sans avoir peur d’explorer la part d’ombre, pour voir ce que l’homme est vraiment, et ce dont il est capable. Plonger notre regard dans les méandres de l’âme humaine est une nécessité. De même qu’étudier les recoins de l’histoire, ou que poser notre regard, dans le monde d’aujourd’hui, sur des endroits qui voudraient rester cachés. C’est aussi cela, notre devoir de vivre. »

Temps de rencontre et de travail partagé sur le plateau entre auteur et acteurs, ce stage mené par Jean-François Dusigne et Laurent Gaudé conduira chacun à concrétiser les outils qui lui seront nécessaires pour engager ensemble une exploration dramaturgique visant à poser les jalons d’une création naissante.

Une pièce de Laurent Gaudé en cours d’écriture, Même si le monde meurt, dont il reste à concevoir la seconde partie, sera ainsi mise en chantier.
La recherche s’appuiera d’une part sur l’improvisation et la mise en jeu de propositions dramaturgiques, qui déclineront le thème de « la fin du monde ».
D’autre part, le travail prendra également appui sur le souffle de la parole et l’impulsion du texte.
Porter son attention sur le souffle requis par chaque texte amène à mieux cerner son rythme propre. De même que le débit, les inflexions, le timbre varient selon les situations, tout être a un corps, une organicité, un comportement et donc une voix qui lui sont spécifiques. Nous chercherons à ainsi distinguer les différentes voix qui parcourent la pièce en gestation de Laurent Gaudé.
Plutôt que de s’appesantir sur les mots, nous nous exercerons à suivre leurs impulsions sonores, libérer les énergies, canaliser le phrasé, soutenir le flux vocal, chuchoter puis laisser résonner, dans l’accueil du silence. Préciser le regard, engager corps et voix dans l’espace, ponctuer, syncoper, articuler les rythmes du mouvement et de la parole. Bouger, évoluer, rebondir, se laisser inspirer, et… Jouer !

 

FORMATEURS :

[cml_media_alt id='2760']gaude_4[/cml_media_alt]

Laurent GAUDÉ

Laurent Gaudé a obtenu en 2002 le Prix Goncourt des Lycéens et le prix des Libraires avec La mort du roi Tsongor. En 2004, il a été lauréat du Prix Goncourt pour Le soleil des Scorta, roman traduit dans 34 pays. Romancier et dramaturge, il est auteur de quinze pièces publiées et jouées tellesOnysos le furieux au Théâtre national de Strasbourg, Pluie de cendres au Studio de la Comédie Française, Combat de Possédés, traduite et jouée en Allemagne puis en anglais au Royal National Theatre de Londres, Médée Kali au Théâtre du Rond Point, Les Sacrifiées au théâtre Nanterre-Amandiers, à la Comédie de Genève et en brésilien à Rio de Janeiro, ou encore Salina à Ouagadougou et Bamako…
Il aussi auteur de nouvelles, de scénarios et de livrets, s’essayant à toutes ces formes pour le plaisir d’explorer sans cesse le vaste territoire de l’imaginaire et de l’écriture, romanesque, dramatique, cinématographique et opératique.

 

[cml_media_alt id='902']OLYMPUS DIGITAL CAMERA[/cml_media_alt]

Jean-François DUSIGNE

Jean-François Dusigne est professeur en arts du spectacle, théâtre, ethnoscénologie à l’université Paris 8. Pédagogue et metteur en scène.
En tant qu’acteur, il a notamment été membre du Théâtre du Soleil entre 1983 et 1990.
Il est depuis 1999 codirecteur artistique d’ARTA, Association de recherche des traditions de l’acteur.
Il est également sophrologue, spécialisation « relaxation et anxiété – gérer le trac ».
Il a été promu en 2014 chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.
Depuis 2011, il est porteur du projet Labex Arts-H2H mené avec le Conservatoire national supérieur d’art dramatique « les processus de transmission et d’échange dans la direction d’acteurs ».
Il est auteur notamment de Le théâtre d’art, aventure européenne du xxe siècle, L’acteur naissant, la passion du jeu et Les Passeurs d’expérience, ARTA, école internationale de l’acteur, publiés aux Éditions Théâtrales. Il a conçu et coordonné l’ouvrage collectif La direction d’acteurs peut-elle s’apprendre ?, Les Solitaires intempestifs, 2015