Kathakali

Stage dirigé par Narippatta Narayanan Namboodiri
et Michel Lestréhan

du 13 au 17 avril 2015

du lundi au mercredi – de 11h à 18h
du jeudi au vendredi – de 12h à 19h

Durée totale 30 heures
Prix pédagogique : 250 €

P1150815

KATHAKALI : Le Kathakali est issu de traditions populaires et de spectacles rituels ancestraux tels le Kutiyattam, ainsi que du plus vieil art martial du monde, le Kalaripayat. L’apprentissage depuis l’enfance peut durer une dizaine d’années. L’étude de séquences rythmées et de figures de jeu chorégraphiées est accompagnée d’une gymnastique des yeux et des muscles faciaux. La lourdeur de la tiare et la somptuosité des costumes exige une tenue corporelle d’autant plus maîtrisée que le spectacle peut durer une nuit entière. Les musiques et danses invocatoires qui accompagnent la préparation rituelle des acteurs procèdent du Kutiyattam. Deux percussionnistes, le maddala (qui donne le tempo et les rythmes), et le cendä (qui suggère l’atmosphère) accompagnent deux chanteurs, qui, sur le côté de la scène, interprètent à eux seuls le texte, tout en frappant respectivement un gong et une paire de cymbales. Les acteurs ne font pas usage de la parole car ils s’expriment en signes gestuels. Si les kattis, rôles nobles ou divins restent muets, les tätis et les karis, démons, monstres et autres personnages abominables émaillent leur jeu de cris et d’onomatopées codifiés.

Kathakali Bresson

Photo H. C. Bresson

Le langage des gestes s’appuie sur les multiples combinaisons de hastamudras, signes répertoriés des gestes des mains dont l’impulsion expressive engage tout le corps. Cette grammaire gestuelle offre à l’artiste qui l’a pleinement intégrée une liberté de choix dans l’interprétation. La codification lui permet d’improviser des scènes entières sans jamais quitter le style.

Narippatta Narayanan Namboodiri

Connu sous le nom de Narippatta, il est parmi les artistes les plus célèbres au Kerala.

Il a étudié à l’école Sadanam sous la direction de Kizhppadam Kumaran Nayar, puis a poursuivi une carrière dans la tradition du Kathakali en jouant surtout les grands rôles héroïques et dévotionnels.
Il a tourné dans toute l’Inde, mais aussi en Italie, Pologne, Finlande, Royaume Uni, Corée…
Il a enseigné à l’école Sadanam, à la School of Drama et à de nombreux acteurs occidentaux du Théâtre du Soleil et du Teatro Tascabile di Bergamo. Sa grande érudition lui a permis de collaborer à la traduction en anglais de pièces de Kathakali.

Michel Lestréhan

L’univers artistique de Michel se constitue d’une recherche chorégraphique contemporaine ainsi que d’une pratique des arts traditionnels : la danse, l’art martial et les percussions du Kérala.

En 1980, la rencontre avec Hideyuki Yano et Elsa Wolliaston, lui ouvre le chemin vers les danses traditionnelles. En 1984, il obtient une bourse pour étudier le Kathak en Inde. Au cours de ce premier voyage il découvre le Kathakali. il retourne en Inde en 1987 pour un séjour de six ans. Il étudie trois années au Kérala Kalamandalam avec Vazhenkada Vijayan. Il poursuit ensuite ses études avec Sadanam Krishnan Kutty. Michel Lestréhan participe aux spectacles des troupes locales et présente des récitals solos lors de nombreux festivals en Inde, ainsi qu’en France.
En 1995, il fonde la Compagnie Prana à Rennes avec Brigitte Chataignier. Depuis ils partagent leur temps entre la France et l’Inde.

logo_CIE PranaLOGO ARTA bleu